Jump to content
Prix Fu Lei 傅雷奖

Membres permanents du jury

Le jury du Prix Fu Lei 2021 est composé de huit membres, tous à la fois francophones et sinophones, auquel s'ajoutent pour la dernière sélection deux lauréats du prix Fu Lei de l'année précédente ainsi que deux personnalités chinoises du monde littéraire et intellectuel. Tous les membres du jury sont indépendants et bénévoles.

 

dong-qiang.jpg

M. Dong Qiang (Président du comité d’organisation du Prix Fu Lei)

M. Dong Qiang est professeur distingué, directeur de thèse et directeur du département de français à l’Université de Pékin. Docteur honoris causa de l’Université Libre de Bruxelles, il est nommé Chevalier de l’Ordre des Palmes académiques en 2008 et a reçu le Grand Prix de la Francophonie de l’Académie française en 2013. Chevalier de l’Ordre national de la Légion d’honneur en 2015, il a été élu membre correspondant de l’Institut de France en 2016.

yu-zhongxian.png

M. Yu Zhongxian

 

Ancien rédacteur en chef de la revue Shijie Wenxue (Littératures du Monde), M. Yu Zhongxian est traducteur littéraire, professeur et directeur de thèse à l’Académie des sciences sociales de Chine. Nommé Chevalier des Arts et des Lettres en 2002, il a par ailleurs été lauréat du Prix Lu Xun 2018 dans la catégorie « Traduction littéraire ».

 

caroline-puel.png

Mme Caroline Puel

Grand Reporter et écrivaine, Mme Caroline Puel est l’auteure des livres de référence Les 30 ans qui ont changé la Chine et Les 30 glorieuses chinoises. Capétienne et professeur d’économie et géopolitique, elle a enseigné l’histoire de la Chine contemporaine à Sciences Po Paris et Sciences Po Bordeaux. Elle a été récompensée du Prix Albert Londres en 1997 pour ses reportages sur la Chine qu’elle sillonne depuis plus de 35 ans, elle est également spécialiste d’art contemporain chinois.

wang-kun.png

M. Wang Kun

Titulaire d’un master ès Lettres en langue et littérature françaises (BFSU) et d’un master en sociologie (Sciences Po Paris), M. Wang Kun est directeur adjoint de la Faculté d’études françaises et francophones de l’Université des Langues étrangères de Beijing et traducteur d’ouvrages en sciences sociales. Il a été nommé Chevalier des Arts et des Lettres en 2019. 

 

guillaume-dutournier.png

M. Guillaume Dutournier

Docteur en langue et civilisation chinoises, maître de conférences de l’Ecole française d’Extrême-Orient (EFEO) et responsable depuis juin 2016 du Centre de Pékin de l’EFEO, M. Guillaume Dutournier est spécialiste d’histoire intellectuelle et d’anthropologie culturelle. Axées sur les traditions confucéennes, ses recherches portent sur les controverses lettrées et les transmissions de savoir de l’époque prémoderne, ainsi que sur les formes éducatives et patrimoniales du renouveau traditionaliste actuel.

duanmu-mei.jpg

Mme Duanmu Mei

Directrice d’études en Histoire de France et de Suisse à l’Institut d’histoire mondiale de l’Académie des sciences sociales de Chine. Présidente honoraire de la Société chinoise d’études de l’histoire de France (SCEHF). Nommée Officier de l’Ordre National du Mérite en 2011.

 

guillaume-olive.png

M. Guillaume Olive (Président du Jury 2021)

Lors de ses études de sinologie à l’École pratique des Hautes Etudes, Guillaume Olive s’est spécialisé dans la poésie classique. Il a vécu en Chine plusieurs années au cours desquelles il a séjourné dans des vallées reculées où les récits des héros d’autrefois se racontent encore au coin du feu. Passionné par le répertoire des récits populaires, il a publié de nombreux recueils de contes parmi lesquels Contes de Mandchourie à L’école des loisirs, Contes des peuples de Chine (récemment réédité aux éditions des éléphants), Dix contes de Chine et La Chine en 12 récits chez Flammarion. Il a également adapté en français les grandes poésies de l’époque des Tang (Poèmes de Chine aux éditions du Seuil). 

 

florence-padovani.png

Mme Florence Padovani

Chercheuse et sinologue, Mme Florence Padovani est maître de conférences en langue et culture chinoises à l’Université Paris 1 - Panthéon Sorbonne, détachée à l’Université Tsinghua pendant trois ans, elle est actuellement en mission à l’université des sciences et technologies de Hong Kong (HKUST). Ses dernières recherches portent sur le patrimoine immatériel en Chine et particulièrement sur les transmetteurs de marionnettes à Xi’an. Elle est également l’auteure de nombreux articles et ouvrages traitant des questions de déplacements de population en Chine, parmi lesquels Les transformations sociales du lilong de Tianzifang, à Shanghai (CNRS éditions, 2015), Development-induced Migration in India and China : A Comparative Look at the Burdens of Growth (Lexington Books, 2016). 

 

Lauréats du Prix Fu Lei 2020

Mme. Ning Chunyan

ning-chunyan.jpg

Metteure en scène et traductrice, Ning Chunyan est docteure diplômée de l’Université Paris 8, puis professeure invitée à l’Université de la communication de Pékin et à l’Académie de théâtre de Shanghai. Lauréate du Prix d’écriture de la Fondation Beaumarchais en 1996, elle publie régulièrement depuis 2006 ses traductions en chinois d’oeuvres théâtrales françaises dont la plupart sont inédites en Chine, notamment des textes de Marivaux, Koltès, Vinaver et Novarina. Elle a bénéficié à deux reprises la bourse de traduction du CNL (2012, 2018). Son adaptation de Rhinocéros de lonesco a été présentée au Théâtre National de Chine en 2006 et Ning Chunyan a été directrice artistique des Rencontres du théâtre français à Pékin de 2008 à 2012, intégrées au festival « Croisements ». Elle y a créé, grâce à ses traductions en chinois, Théâtre sans animaux de Jean-Michel Ribes en 2007, La Nuit juste avant les forêts de Bernard-Marie Koltès en 2008, Dom Juan de Molière en 2010, Faire bleu de Jean-Paul Wenzel en 2011 et Les Fausses Confidences de Marivaux à Shanghai en 2016, entre autres. Ning Chunyan est responsable du Centre de recherche des arts de la scène à Shanghai Institute of Visual Arts où elle a organisé en octobre 2019 un colloque international « Le Théâtre français contemporain et Bernard-Marie Koltès ».Elle a été lauréate du Prix Fu Lei en 2020 pour sa traduction de Dans la solitude des champs de coton de Bernard-Marie Koltès (catégorie« Littérature »).

 

M. Wang Wei

wang-wei.jpg

  Né en 1972, Zhang Gen est directeur de thèse au département de français de l’université de Wuhan. Ses recherches portent particulièrement sur la littérature française. Il a notamment traduit L’Invention de la liberté 1700-1789 suivi de 1789. Les Emblèmes de la raison de Jean Starobinski. Il a reçu le Prix Fu Lei 2019 (catégorie « Essai ») pour sa traduction de Subjectivité et Vérité de Michel Foucault.

 

 

 

 

 

×
×
  • Create New...